Magazine Panafricain d'Informations Sportives, Culturelles et Publicitaires

 
 
 
RETOUR
 
 
 

 

 

 

 

     

Jeux Olympiques Tokyo 2020
Le Burkina Faso en bronze au triple saut, grâce à Fabrice Zango

Le Burkinabè Hugues Fabrice Zango

 

Ce jeudi 5 août, se déroulait au petit matin 2 heures d'Afrique de l'ouest, la finale du triple saut. Le Burkinabè Hugues Fabrice Zango, est monté sur le podium, la médaille de bronze, grâce à son bond de 17, 47m. Une première pour le pays des Hommes intègres.

Historique. Et puis ironie du sort, ce 5 août, le Burkina Faso commémorait l'anniversaire de son accession à la souveraineté internationale. Et c'est ce jour-là, qu'un de ses fils, en l'occurrence Hugues Fabrice Zango, lui offre un beau cadeau, une médaille olympique, une première pour le pays qui participe aux JO depuis 1972. Au vu des performances du garçon dans cette spécialité de discipline d'athlétisme, on n’est pas surpris. Sur le continent, il n'avait plus d'adversaires. Dès lors, ambitieux qu'il est, il s'est lancé à la recherche d'une notoriété mondiale. Sous la direction de son entraîneur français Teddy Tamgho, il va bosser très dur en participant à plusieurs meetings avec des succès prometteurs. Son grand challenge va être les championnats du monde 2019 à Doha au Qatar, où il est médaillé de bronze. Après les championnats du monde, il multiplie les meetings, battant records sur records. En janvier 2021, ll établit un record mondial en salle avec un bond de 18,07m. C'est dire que dans sa dynamique de progression, c'est viser haut aux JO de Tokyo, décrocher une breloque.

Et Tokyo arriva

Hugues Fabrice Zango en pleine action...

 

Tokyo n'a pas été facile, loin s'en faut. La pression s’est accentuée sur les épaules de Fabrice, ne pas échouer. Pour la qualification à la finale, c'est à l'arrachée que Zango réalise les 16,83m pour passer, laissant la meilleure performance des demi-finales à son concurrent le plus sérieux du moment, le Portugais Pédro Pichardo avec 17,71m. Cette performance de Fabrice en deçà de ses habitudes va l'emmener à se sublimer pour la grande finale. Il fallait batailler parmi onze finalistes pour décrocher une médaille. Après cinq essais, le Burkinabè s'en sort avec un 17,47m, derrière le Chinois Zhu Yaming 17,57m médaille d'argent, et l'or pour Pédro Pichardo 17,98m. « C'est une grande fierté d'être le premier à avoir ramené une médaille olympique pour le Burkina, je voulais ramener le plus beau métal pour mon pays et pour moi-même, malheureusement c'est tombé sur le bronze » lâche avec un brin d'insatisfaction Fabrice. Mais il se satisfait pour le futur, « ça reste une belle chose pour le Burkina, parce que l'on marque l'histoire dans ces JO de Tokyo et nous ouvrons le compteur pour les générations futures » rassure-t-il. La prouesse de Fabrice Zango a été saluée au pays, avec en tête le premier capitaine des Étalons toutes disciplines confondues, le président du Faso, SE Roch Marc Christian Kabore, « j'ai suivi de bout en bout la magnifique performance de notre grand champion Hugues Fabrice Zango qui offre au Burkina Faso sa première médaille olympique, merci Fabrice pour cette médaille de bronze, nous sommes tous fiers de toi », se réjouit-il.

Légendes
Avec un bond de 17,47m, le Burkinabè Hugues Fabrice Zango a pris la médaille de bronze aux JO de Tokyo au triple saut
Fabrice Zango a fait honneur au Burkina et à toute l'Afrique

Barthélemy KABORÉ, Préférence Magazine, Jeudi 5 Août 2021

g
 

ESPACE

ESPACE

ESPACE

ESPACE

ESPACE

ESPACE

ESPACE

ESPACE

 

Adresse : 08 BP 0185 Cotonou (Rép. du Bénin) - Siège : Ouaga Centre / Allée Maison des jeunes - Siège Social : Bénin, Togo, Côte d'Ivoire, Sénégal

Téléphone. : (+229) : 97 58 87 87 / (+229) :  97 87 59 18 - Site Web : www.preferencemag.com  - E-mail : prefmag56@yahoo.fr

 

Tous droits réservés à PREFERENCE MAGAZINE @ 2013